NOS ACTIVITES || SENSIBILISATION

Le volet sensibilisation (sensibilisations de proximité et de masse sur les maladies infectieuses, l’hygiène et le paludisme.)

 

Collaboration avec les CSPS

Les CSPS en général ont un besoin d’accompagnement pour la fidélisation des patients et surtout des PvVIH qui ont peur de se faire consulter afin de garder leur confidentialité et fuir le regard méchant de leur entourage. Particulièrement pour ce qui concerne les CSPS de notre aire sanitaire, nos conseillères psychosociales font un travail extraordinaire avec les patients PvVIH et même sont impliquées activement dans la définition de certains plan d’action stratégique en faveur de ces cibles dans les différentes formations. Aussi avec le Nouveau Mécanisme du fond mondial, nos conseillères assurent une permanence dans des ces lieux ce qui permet de mieux suivre les patients PvVIH. Nous couvrons cinq CSPS a savoir celui de HAMDALAYE, NASSO, KIRI, OUOLOKOTO et BELLE-VILLE.

Fonctionnement de l’espace écoute jeunes

L’espace jeune comme son nom l’indique est un cadre réservé a l’écoute, l’orientation, le conselling et l’accompagnement de tout jeune désirant mieux connaitre sa sexualité afin de devenir responsable et avoir une vie saine. Au sein de cet espace, différentes activités sont menées ( les causeries éducatives mixte et non avec les jeunes filles et garçon, les projections de films suivi de débat, des entretiens psychologiques, des séances d’écoute, de conseil et d’orientation, et la formation des pairs éducateurs ) et assuré par deux pairs évacuateurs dont un homme et une femmes afin de respecter le genre et permettre aux filles de s’exprimer lors des causeries.

Animation dans les villages

La demande d’information dans les zones reculées comme le cas des villages environnant notre aire sanitaire est très forte. Ce sont des zones ou le respect des valeurs traditionnelles et le maintient de certains stéréotypes sont d’actualités. Pourtant l’accès aux informations surtout aux bonnes est difficile. Nous avons donc mis un accent particulier dans ces zones d’interventions afin de lever le tabou sur la sexualité.

 

 

Animations dans les quartiers

La population de la ville de Bobo-Dioulasso est à 60% composé de jeunes. Cette ville de par sa position est un carrefour d’échange et de culture car étant la capital économique du pays ou les manifestations festives ne manque guères. Les jeunes citadins étant dans leur grain de thé abordent fréquemment des thèmes en lien avec la sexualité mais le contenu des informations est soit biaisé ou encore tourné vers l’exploit individuel de tout un chacun d’où la nécessité de les accompagner.  Aussi dans les familles nous travaillons à mettre un accent particulier sur l’échange parents-enfants sur les sujets en lien avec la sexualité.

 

Animation dans les ateliers de formations professionnelle

Les animations dans les ateliers de formations professionnelle sont un peu particulières au regard de la spécificité de la cible a laquelle on fait face. En effet, la plus  part de ces jeunes filles ont soit, un mari, vivent en concubinage d’où de nombreux problèmes auxquels elles sont confrontés. Que ce soit les violences, le recourt a des méthodes dangereuses tel que l’avortement ou encore les rapports non/mal protégés, elles n’échappent pas aux dures réalités de la société et du fruit de leurs ignorance. Des programmations sont faites en collaboration avec les responsables d’atelier afin de mieux prendre en compte les besoins des apprenants en matière de sexualité.

 La planification familiale (PF)

La planification familiale permet aux populations d’atteindre le nombre souhaité d’enfants et de déterminer quel sera l’espacement des naissances. Elle consiste à utiliser des méthodes contraceptives et à traiter l’infécondité. C’est une activité qui prend de l’ampleur au sein de notre association. C’est aussi une des activités la plus importante car elle permet de toucher la quasi-totalité des thématiques en matière de santé de la reproduction. De plus en plus le gouvernement fait de cette activité un chemin vers le développement car a-t-on remarqué que ce généralement la couche sociale la plus démunie qui enregistre un nombre élevé d’enfants dans leurs ménages. Nous profitons des jours de CPN pour sensibiliser les femmes et certains maris qui accompagnent ces dernières à prendre en compte cette pratique pour un équilibre et une vie épanouie au sein de leur famille.

Entretien psychologique

L’entretien psychologique est une situation de communication particulière entre un médiateur et toute personne ayant des préoccupations sur différents aspects, à savoir : les infections sexuellement transmissibles, la santé de la reproduction, les problèmes familiaux ou conjugaux.

Groupe d’auto support

Le groupe d’auto support est une stratégie qui consiste à réunir une tranche d’âge donnée de personnes atteint par le VIH/SIDA afin de leur permettre de s’exprimer librement sur leur condition de vie avec la maladie et les différents défis auxquels ils font face quotidiennement. C’est donc un plateau d’échange d’expérience entre anciens et nouveaux qui à un avantage très capital dans la prise en charge des PvVIH. En effet, le fait que des personnes ayant contractées le VIH durant des années, s’expriment avec aisance et gaîté dans le groupe, cela permet de donner le courage aux nouveaux et leurs permet de donner du sens à leur vie. C’est donc un cadre ou les PVVIH s’offrent une aide mutuelle afin de réaliser des objectifs spécifiques tels que, la satisfaction des besoins commune ou la résolution de problèmes sociaux auxquels ils sont confrontés dans l’ensemble.

Il existe trois(3) sortes de groupes :

  • Des hommes,
  • Des femmes,
  • Des enfants.

 

Les clubs d’observance

Les clubs d’observances sont des programmes thérapeutiques qui permettent d’être plus proche des PVVIH. Le procédé développé est celui qui tend à montrer les avantages d’une bonne prise des ARV et l’hygiène au quotidien pour une vie saine. La répartition en groupe se fait comme lors des séances de groupe de parole, on met en place trois groupes dans lesquels on tiendra compte de l’ancienneté et de la régularité concernant la prise des ARV. Par cette stratégie, nous voulons que les PVVIH suivant bien leur traitement puissent inciter les autres à faire comme eux. En joignant les anciens aux nouveaux, on sent une bonne compréhension quant aux différents sujets abordés lors des séances car la plus part du temps les anciens s’expriment tellement bien et a l’aise qu’on peut lire sur le visage des nouveaux l’émerveillement et une prise de conscience.

Les ateliers thérapeutiques

L’atelier d’éducation thérapeutique est un processus ou le patient devient le sujet de son soin et non plus un objet de soin. De ce fait, c’est une stratégie permettant de mettre en confiance le PVVIH quant aux bienfaits d’une prise régulière de ses ARV afin de les rendre autonomes. C’est une activité qui se mène en groupe avec un effectif restreint ou encore de façon individuelle. Une très bonne observance du traitement est importante pour diminuer le risque de développement des résistances.

 

Recherche de perdue de vue

C’est une activité qui consiste à rechercher les patients sous traitements qui ne vont pas aux rendez-vous donnés par le médecin traitant pour la prise de leurs traitements ARV et du suivi biologique. Ces patients, la plus part du temps sont en perpétuel déplacements ou encore a cause des petits travaux qu’ils mènent pour subvenir a leur besoin oublie ou négligent leur rendez vous pour la majorité des perdus de vue.

Les Repas communautaires

Les repas communautaires sont l’une des activités pendant lesquels ont peut lire une joie énorme sur le visage des PVVIH. En effet, C’est une activité qui permet de regrouper le personnel technique et les bénéficiaires autour d’un même plat. Généralement, en Afrique la famille a l’heure du repas se retrouve autour d’un même plat pour le partage, mais quand on est déclarer personne infectée, vous êtes souvent banni de ce cercle. Les repas communautaires sont donc une occasion de faire revivre ces mêmes instants aux PvVIH lorsque le personnel de santé ainsi que l’équipe administratif se joignent à eux. C’est un moment de partage, de rencontre, de découverte et de divertissement entre tous les participants.

Sensibilisation (IEC/CCC) VIH/Co infection

Les séances de sensibilisation sur la co-infection du VIH/SIDA chez la mère à l’enfant est une activité qui est très importante car la plus part des femmes n’ont pas assez d’information concernant la gestion de leur première grossesse. C’est ainsi l’occasion de leur véhiculer un maximum d’information non seulement sur leur corps mais aussi sur les bonnes pratiques pour une femme enceinte infecté dans le seul but de la transmission du virus au fœtus ou de l’affaiblissement de celle-ci au cours de la grossesse.

C’est aussi, lors de ces séances que les informations sont données à tous sur les co infections VIH/ Tuberculose, VIH/Hépatite ou encore VIH/Cancer. Des informations de masse qui seront améliorer lors des groupes d’auto supports ou entretiens individuels pour ceux qui le souhaitent.

Sensibilisation sur le paludisme

Cette activité à été renforcé avec le recrutement de notre structure pour la mise en œuvre de la subvention TB/VIH/PALU du nouveau mécanisme de Financement du Fond Mondial. Ces campagnes sont menées auprès  au sein de  4 CSPS en zone rurale que sont Hamdalaye, Nasso, Kiri et Ouolokoto. Les activités tournent autour des causeries éducatives, les projections de films et les théâtres fora. Les  thèmes les plus développés sont entre autres : l’utilisation et l’entretien des moustiquaires imprégnées, l’assainissement du cadre de vie, la prévention du paludisme chez la femme enceinte…

 

PRECEDENT
SUIVANT